Logo ENAP
Connexion

2 juin 2022 Natalie Rinfret rejoint l'Ordre de l'excellence en éducation

Au cours d'une cérémonie officielle, qui a eu lieu le 31 mai 2022 à Québec, la titulaire de la Chaire en leadership du secteur public de l'ENAP, Natalie Rinfret, a rejoint les rangs de l'Ordre de l'excellence en éducation du Québec à titre de membre distinguée.

Pour l’occasion, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a décoré les 44 récipiendaires de l’Ordre de l’excellence en éducation du Québec pour leur contribution significative aux réseaux de l’éducation et de l’enseignement supérieur. L’événement réunissait les promotions 2019 et 2021, dont les cérémonies avaient été reportées en raison du contexte pandémique. Créé en 2018, l’Ordre compte à ce jour 54 personnalités nommées membres, membres distingués et membres émérites.

Rappelons que Natalie Rinfret a été la première femme professeure au campus de l’ENAP à Québec. Elle s’est démarquée, au cours de ses 30 années de carrière, tant à titre de professeure-chercheuse, de gestionnaire que de membre engagée de sa communauté. Son parcours d’exception a été reconnu à de nombreuses reprises, notamment lors de sa nomination à la Société royale du Canada en 2020. Investie dans la mission de l’ENAP, Natalie Rinfret fait partie de ceux et celles dont la contribution exceptionnelle mérite d’être connue et reconnue, comme l’a si bien exprimé la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann :

« Nous avons, au Québec, la chance de pouvoir compter sur des personnes exceptionnelles qui font briller l'éducation et l'enseignement supérieur. Il faut le dire haut et fort pour qu'elles soient reconnues, et que le plus grand nombre possible de gens suivent leurs traces. Ces personnes constituent sans aucun doute l'énergie la plus puissante que nous ayons au Québec. »




De gauche à droite: Josée Bouchard, présidente du Conseil de l'Ordre de l'excellence en éducation, Natalie Rinfret, professeure titulaire à l'ENAP et titulaire de la Chaire en leadership dans le secteur public, et Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation pour le gouvernement du Québec.