Logo ENAP
Connexion

19 janv. 2022 Culture d'apprentissage et d'excellence dans la fonction publique du Québec

Le directeur général de l'ENAP, Guy Laforest, a rendu un hommage à la fonction publique québécoise dans une lettre ouverte publiée dans Le Soleil.

Voici l’intégralité de cette lettre :

Cet article est un éloge à la fonction publique, au moment où je m’apprête à quitter mes fonctions à la direction de l’École nationale d’administration publique (ENAP). Depuis mon arrivée à l’ENAP en 2017, j’ai pu apprécier les visages d’une culture d’excellence dans la fonction publique, où l’idée d’apprentissage continu joue un rôle fondamental.
J’ai vu cela à l’œuvre dans la relève que représente le Forum des jeunes de la fonction publique, lequel organise des formations et des conférences pour les fonctionnaires de 35 ans et moins. On trouve des formules semblables du côté de l’Alliance des cadres et des titulaires d’emplois supérieurs. Avec les membres de ce dernier groupe, j’ai participé à de nombreuses rencontres matinales du Cercle de la haute fonction publique sans oublier les séminaires d’analyse et de réflexion organisés par le Secrétariat aux emplois supérieurs.
J’ai côtoyé des gens dévoués, compétents et encore curieux intellectuellement. L’Institut d’administration publique du Québec incarne à merveille cette culture de l’émulation, de l’apprentissage tout au long de la vie professionnelle et de l’excellence, non seulement dans ses séminaires et activités, mais aussi dans l’organisation de ses concours et prix annuels.

Encore une fois, j’ai pu siéger sur des jurys depuis 2017 qui ont fait ressortir des dossiers de personnes qui donnent le meilleur d’elles-mêmes, dans les ministères et organismes, comme dans les réseaux de la santé et de l’éducation, de même que dans le monde municipal. La fonction publique fédérale participe aussi activement à cette quête d’excellence.

À Québec, le code des valeurs de la fonction publique parle de compétence, d’impartialité, de respect, de loyauté et d’intégrité. À Ottawa, on y retrouve l’intégrité, à laquelle s’ajoutent le respect de la démocratie, l’intendance, l’excellence et le respect envers les personnes. Sur le plan de l’éthique, on y côtoie des idéaux semblables.
Cette valorisation de la formation, du mérite, de la prise de décisions appuyée sur des faits et des données scientifiques dans la modestie et la comparaison, j’ai eu l’immense plaisir de la découvrir dans les programmes conçus par l’ENAP pour ses populations étudiantes de toutes natures.

Majoritairement à temps partiel, âgés en moyenne de quelque 35 ans, déjà engagés dans la vie professionnelle et dans des projets de famille et de vie qui se déclinent au sceau de la responsabilité, les étudiantes et les étudiants de l’ENAP poursuivent leurs parcours pédagogiques dans des programmes de maîtrise et de doctorat qui comptent parmi les plus exigeants, les plus rigoureux au Canada et en Amérique. Je dis cela sans vaciller et appuyé sur une longue expérience de plus de 35 ans en pédagogie universitaire. Et pour les cadres, les professionnels et les gestionnaires du gouvernement du Québec, l’ENAP offre et renouvelle constamment des programmes de formation continue qui sont à la fine pointe des tendances les plus actuelles sur les compétences nécessaires au travail des meilleures fonctions publiques. Et ce savoir, l’ENAP est fière de l’exporter ailleurs au Canada et dans la francophonie.

Je suis souvent allé dans les salles de classe de l’ENAP. Comme nos groupes sont relativement petits, entre 10 et 35 personnes et cela représente un travail d’encadrement considérable aux cycles supérieurs pour nos pédagogues, je demandais aux étudiantes et étudiants de se nommer et de m’identifier leurs lieux de travail ou leurs ambitions professionnelles. Pour la plupart dans la trentaine ou la quarantaine, ces gens étaient tantôt professionnels ou cadres dans la fonction publique, infirmières ou enseignants, employés municipaux.

Leurs visages étaient ceux du sérieux et de l’espoir. Soyons fiers de ces personnes et de notre fonction publique.

Consultez l'article en ligne