Logo ENAP
Connexion

8 févr. 2021 Stéphane Paquin et Hubert Rioux dirigent un numéro spécial d'une revue scientifique portant sur l'agenda progressiste en commerce international

Intitulé « L'agenda progressiste et les accords commerciaux de nouvelle génération », le numéro spécial de la revue Interventions Économique fait suite à une conférence internationale sur le sujet organisée par le professeur Stéphane Paquin et le chercheur au GERIQ, Hubert Rioux qui a eu lieu à l'ENAP en mars 2019.

L’agenda « progressiste » ou « inclusif » en commerce international consiste, selon le gouvernement du Canada, en une perspective nouvelle qui contribue aux priorités gouvernementales en matière d’économie, de société et d’environnement. L’idée de base est que les bénéfices du commerce international doivent être mieux répartis entre tous les citoyens.

Les raisons de ce positionnement du Canada sont nombreuses. Le gouvernement est conscient que les citoyens du Canada, mais également de plusieurs pays occidentaux, sont de plus en plus critiques à l’égard des accords commerciaux. L’opposition de la Wallonie à l’Accord économique et commercial global (AECG), puis de plusieurs pays européens dont la France au sujet des négociations entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis, le retrait des États-Unis, sous l’administration Trump, du Partenariat transpacifique, la renégociation forcée de l’ALENA et de l’accord commercial entre les États-Unis et la Corée du Sud, ainsi que les débats entourant le Brexit sont des symptômes d’un problème plus profond de ressac contre la mondialisation, le multilatéralisme et la libéralisation.

L’objectif est de faire le bilan du commerce progressiste.

Consultez le numéro spécial