Logo ENAP
Connexion

29 mars 2019 Comment mettre la science au service des décisions politiques ?

De gauche à droite : Fanny Tremblay-Racicot, Nicolas Charest, Julie-Maude Normandin et Natalie Rinfret.
Des professeurs et des chercheurs de l'ENAP participent à une journée d'échanges et de simulation sur cet enjeu.

C’est le 28 mars à Québec qu’avait lieu ce premier atelier québécois en Conseil scientifique aux gouvernements. L’activité était été organisée par le Fonds de recherche du Québec, en collaboration avec l’International Network for Government Science Advice (INGSA).

Parmi plus de 50 chercheurs et fonctionnaires, quatre experts de l'ENAP ont participé à cette journée d'échanges et de simulation sur l'utilisation des données probantes dans la prise de décision publique. La professeure Natalie Rinfret et le professionnel de recherche Nicolas Charest se sont prêtés au jeu des simulations. La professeure Fanny Tremblay-Racicot a agi comme experte-conseil auprès des participants et Julie-Maude Normandin, codirectrice du Cité-ID LivingLab, a animé des tables de discussion.

Cette première initiative au Québec est inspirée du modèle développé par l’International Network for Government Science Advice (INGSA) afin de faciliter l'utilisation des données probantes dans les décisions gouvernementales.