Logo ENAP
Connexion

6 nov. 2018 Caméras corporelles sur les policiers : les Américains moins favorables qu'on le pense

Dans le numéro de novembre-décembre de la revue Public Administration Review, le professeur de l'ENAP, Étienne Charbonneau, ainsi que deux collègues de l'University of New Hampshire ont sondé 500 résidents de cet état voisin du Québec et 453 Américains d'autres états à l'aide d'une méthode sophistiquée offrant l'anonymat aux répondants.

Ils concluent que contrairement à d’autres sondages directs montrant que les Américains supportent très majoritairement la mise en œuvre des caméras corporelles des policiers, ce soi-disant consensus repose dans les faits sur des effets de désirabilité sociale.

Les données recueillies par les chercheurs révèlent que plusieurs citoyens ont l’impression qu’ils sont les seuls à être mal à l’aise avec cette nouvelle technologie. Or, leur position dans l’isoloir diffèrerait de l’opinion qu’ils sont prêts à exprimer à un sondeur.

Public Administration Review est la revue académique classée au premier rang par la Journal Citation Report de Thomson Reuters en administration publique.[ISI Journal Citation Reports® Ranking 2017; Public Administration 1/47; Impact Factor 4.591]

Bromberg, Daniel E., Charbonneau, Étienne, & Smith, Andrew. (2018). Body-Worn Cameras and Policing: A List Experiment of Citizen Overt and True Support. Public Administration Review, 78(6), 883-891.

Lire l’étude