Logo ENAP
Connexion

12 juin 2018 Le Groupe de travail sur l'économie collaborative (GTEC), sous la présidence de Guillaume Lavoie, chargé de cours à l'ENAP, dépose son rapport

Une meilleure compréhension des pratiques collaboratives est essentielle afin de créer un climat favorable au déploiement d'initiatives québécoises qui concourent à notre richesse collective.

Guillaume Lavoie, chargé de cours spécialisé en économie collaborative et en politiques publiques, présidait le GTEC. Il était secondé par Nolywé Delannon, professeure adjointe en responsabilité sociale des entreprises à la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval et par Christine Fréchette, présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de l'Est de Montréal.

En présentant le rapport du GTEC, monsieur Lavoie a souligné que «l'économie collaborative pose des défis qui dépassent largement ceux d'ordre technologique en bousculant nombre de pratiques établies et de repères socioculturels» et que le rapport vise avant tout à guider l’action des autorités publiques.

Le rapport se fonde sur quatre principes généraux, soit l'ouverture, l'intérêt général, l'équité et l'efficacité, qui orienteront la réflexion et les pistes d’action.

Le rapport présente aussi les trois objectifs prioritaires : mieux comprendre, mieux encadrer et mieux accompagner. Les douze recommandations qui en découlent appellent à un engagement fort pour préparer sans tarder la suite des choses et créer ainsi un cadre propice à l'essor de l'économie collaborative.

Le rapport du GTEC est disponible sur la page Web du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation consacrée à l'économie collaborative. 

Lire le communiqué de presse.